France bleu live festival à Avoriaz le 29 Mars 2017 / ITW + Concert

Quelques heures avant le concert, Matt s’est confié à Élodie Suigo au bord des pistes de la station haut-savoyarde. Il a évoqué notamment la charge de travail qui s’est imposée à lui dans la genèse de l’album « My way », de l’hommage qu’il a souhaité y rendre à Claude François et a confié l’admiration qu’il avait pour les boys bands étant enfant.

« À 10 ans je connaissais les chorégraphies des boys bands par cœur ! »

Enfant, Matt révèle qu’il écoutait beaucoup les boys bands de l’époque : « Le premier concert de ma vie ? 1996, les Backstreet boys au Galaxie d’Amnéville, j’avais 11 ans. » D’ailleurs, Matt d’origine strasbourgeoise, raconte une anecdote sur la tournée actuelle qui l’a fait passé par cette salle de concert : « J’y ai joué récemment et j’en ai parlé au public. Je leur ai indiqué où j’étais placé lors de ce concert il y a maintenant 21 ans. » Il ajoute : « Je leur ai dit : « peut-être que ce soir il y a une petite ou un petit, à la même place que moi à l’époque, qui est en train de danser et de me regarder. Et bien dis-toi que tout est possible dans la vie. Peut-être qu’un jour tu seras à ma place ! » » Déjà passionné de danse et de chant, Matt raconte : « À 10 ans, je connaissais leurs chorégraphies : comme je ne pouvais pas les voir dans les émissions tard le soir, ma mère m’enregistrait leurs passages à la TV française. Le lendemain je me repassais les K7 vidéos et j’apprenais les chorégraphies qu’ils faisaient… »

« Faire un album de reprises, ce n’est pas rechercher la facilité »

Matt le déplore : « Quand on parle d’album de reprises, pour les gens c’est rechercher la facilité. » Il raconte, qu’au contraire il pense « avoir encore plus travaillé dans cet album que pour les précédents. C’est le cas également pour les clips, la tournée, les costumes… » Il explique également qu’à plus forte raison, sur cet album, il fallait surtout veiller à respecter la mémoire de Claude François, ne pas « tomber dans la caricature » et éviter « que les gens prennent pas mal telle ou telle chose ».

« J’ai voulu rendre hommage à Claude François tout en gardant les codes de mon époque »

Admirateur de la carrière de Cloclo, Matt explique avoir voulu « rendre hommage » à la star, « à sa carrière et à son oeuvre » tout en « gardant ses influences » de jeune né dans les années 80. Il explique : « Je ne voulais pas me déguiser mais garder les codes vestimentaires d’aujourd’hui. Avoir des chorégraphies actuelles, contemporaines : le bagage technique que l’on a aujourd’hui est beaucoup plus important que ce qu’ils avaient à l’époque. (…) Je voulais garder mes codes à moi, c’est important. »

L’interview en intégralité

Son album « My way », sa tournée partout en France, l’expérience « Robin des bois », ou encore la chanson qu’il aurait rêvé d’écrire… Pendant une vingtaine de minutes, Matt se raconte au micro d’Élodie Suigo. Un entretien à voir en intégralité ci-dessous :

____________

VIDÉO – M Pokora à Avoriaz : un concert de folie !

Pour le 3ème concert du France Bleu Live Festival à Avoriaz 1800, Matt a mis le feu comme à son habitude. La salle des Festivals était comble et les spectateurs qui n’avaient pu rentrer, se sont regroupés devant l’écran, au centre du village, pour profiter du concert.

Un concert fou, fou, fou

Retrouvez l’intégralité du concert live ci-dessous :

M. Pokora – Alexandrie, Alexandra en live :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *